Des outils pour traverser cette période difficile

Nous sommes tous enfermés dans notre lieu de vie, à l’exception de toutes les personnes qui contribuent à notre mieux-être (personnel soignant, agriculteur, employé dans des magasins alimentaires, …). Un grand merci pour leur dévouement, leur contribution !

Ce confinement est un bon terrain de jeu pour faire ressortir toutes nos blessures, nos schémas lorsque nous sommes en famille. Et cela peut provoquer des tensions importantes.

Si vous êtes seul.e, vous vous retrouvez en face à face avec vous-même, sans aucune échappatoire. En effet, souvent l’ego crée des stratégies telles que travailler beaucoup, sortir souvent, voyager pour éviter ce face-à-face, pour continuer à dominer notre vie sans remise en cause.

Alors, mettez à profit cette période. Je vous propose 2 outils pour cette période difficile : un exercice pour mieux comprendre votre fonctionnement et un outil pour vous recentrer et éviter tout conflit avec vous-même ou les autres.

1/ Un exercice pour mieux comprendre votre fonctionnement : un des outils de base dans cette période difficile.

Depuis son plus jeune âge, nous créons des circuits neuronaux, qui s’impriment dans l’inconscient pour être sans cesse rejouer. Une des 1ères étapes est de les identifier car ces schémas font tellement partie de nous que nous n’en sommes plus conscients. Pour cela, faites pour chaque situation difficile que vous vivez l’exercice suivant.

  1. Choisissez une situation où vous êtes mal, ou vous manquez de confiance en vous qui implique que vous ressentez une forme ou une autre de peur : inquiétude, appréhension, doute, angoisse, etc.
  2. Évaluez maintenant votre niveau de confiance en vous de 0% (aucune confiance) à 100% (certitude absolue).
  3. Dans cette situation, qu’est-ce qui pourrait vous arriver de pire ? Écrivez toutes les réponses qui vous viennent.
  4. Quelle est la croyance limitante derrière cette peur :
  5. Quelles sont les “preuves” sur lesquelles repose cette croyance ? Pour chaque preuve, donnez quelques contre-exemples  montrant que la preuve est soit fausse ou pas toujours vraie.

Preuves                                                                                                    Contre-exemples

  •                                                                                                  
  1. Cherchez une situation d’exception où votre croyance limitante ne s’est pas révélée vraie :
  2. Qu’est-ce qui fait que cette fois-là, la croyance ne s’est pas vérifiée ? Qu’y avait-il de différent ?
  3. Quel élément positif pouvez-vous ressortir de cet événement et qui pourrait nuancer votre croyance limitante pour en faire une croyance ressource ?

2/ Des outils pour cette période difficile : la cohérence cardiaque

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque permet d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler les situations stressantes. Cette technique simple permettrait de réduire aussi la dépression et la tension artérielle. Elle renforce son système immunitaire ce qui est très important durant cette pandémie.

Elle peut être obtenue de plusieurs façons mais la résonance cardiaque (cohérence cardiaque obtenue par la respiration et la règle du 365) est la plus rapide et la plus simple : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes.

Quels sont les bénéfices de cette pratique ?

Lorsque la respiration se fait sur ce rythme, cela stimule le système parasympathique et sympathique. La synchronisation entre les différents systèmes qui gouvernent le corps et l’esprit et mènent vers un nouvel état de fluidité mentale et d’affirmation de soi.

Possédant près de 40 000 neurones ainsi qu’un réseau complexe et dense de neurotransmetteurs, le cœur communique directement avec le cerveau. En agissant sur notre rythme cardiaque via des exercices de respiration, nous avons la possibilité d’envoyer des messages positifs au cerveau.

La pratique de la cohérence cardiaque renforce le système immunitaire. Elle régule la cortisol ce qui permet de diminuer le stress et les conséquences liées à ce stress. Elle induit un état psychologique positif.

La cohérence permet de travailler sur les émotions de base (la peur, la colère, la tristesse, la honte, le dégoût, la joie, la surprise). Les menaces sont perçues moins importantes.

La cohérence cardiaque permet d’accéder à la puissance de l’intelligence du cœur pour élever votre clarté émotionnelle, abaisser vos niveaux de stress et d’anxiété.

En état de cohérence, notre cœur impacte directement notre entourage proche. En effet, l’onde agit sur l’état des autres cœurs qui se mettent eux-mêmes en cohérence. Cela facilite donc la communication et les échanges.

Pour en savoir plus sur la cohérence cardiaque

Comment se pratique la cohérence cardiaque :

Inspirez pendant 5 secondes en visualisant le cœur et expirez pendant 5 secondes en visualisant le cœur soit 6 cycles par minute (respiration fluide par le nez)

Faites des cycles de 3 à 5 minutes, le temps minimum pour synchroniser les différents biorythmes  1 à 3 fois par jour. L’effet principal de la cohérence cardiaque est l’équilibrage et la modulation du cortisol, l’hormone du stress. La séance la plus importante étant celle du lever au moment où la sécrétion de cortisol est la plus importante.

Pratiquer la cohérence cardiaque nécessite un apprentissage régulier et progressif. Trouver une vidéo sur internet pour vous accompagner car l’inspire de 5 secondes peut paraitre long (exemple de vidéo).  L’idée étant de prendre le contrôle de 30 respirations pendant 5 minutes (une respiration = une inspiration et une expiration). Les effets positifs d’un exercice de cohérence cardiaque dure environ 4 heures … alors n’hésitez pas à pratiquer et pratiquer encore et même faire pratiquer vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.