Pourquoi nous répétons les mêmes schémas

Pourquoi nous répétons toujours les mêmes schémas en couple comme dans la vie de tous les jours ?

Et oui, nous répétons souvent les mêmes schémas tout au long de notre vie. N’avez-vous jamais remarqué dans votre entourage une personne qui après avoir quitté son compagnon ou sa compagne, trouve souvent un autre ami-e semblable. Ne vous vous êtes jamais dit : qu’est-ce qui ressemble à son 1er amour ?

C’est le cas de Florence. Son mari est violent, elle ne peut plus le supporter et part vivre seule. Et quelque temps plus tard, elle rencontre un homme qui est doux, délicat. Elle se met en couple et quelques années plus tard, elle rompt de nouveau. Cet homme l’a battue. Le 2ème compagnon ne comprend même pas ses actes. Que s’est-il passé ?

Enfant, Florence voyait peu son père qui travaillait beaucoup. Lorsqu’il rentrait à la maison, sa mère se plaignait auprès de son mari des bêtises faites par sa fille. Pour avoir la paix rapidement, il donnait une fessée à Florence au lieu de la prendre dans ses bras et lui donner un peu d’amour.

Donc le cerveau de Florence a enregistré par le biais de circuit neuronal, la croyance « l’amour de l’homme = violence ». Inscrit profondément dans son inconscient, ce circuit s’active au contact des hommes au point que son 2ème conjoint qui était profondément gentil s’est mis à la frapper.

Ces schémas correspondent à des circuits neuronaux

Et ces circuits neuronaux – des neurones qui se connectent par des synapses via un signal électromagnétique – se construisent avec les expériences vécues surtout lors de notre enfance.

Bien évidemment Florence est loin d’être seule dans son cas. Effectivement, nous avons tous construit dans notre enfance des circuits neuronaux liés à des croyances dites limitantes. Ces croyances sont créées après des expériences douloureuses comme le cas décrit. Elles proviennent majoritairement des croyances de nos parents. Il suffit d’observer nos croyances et nos comportements par rapport à l’argent.

Nos croyances

95% de nos croyances sont enfouies dans notre inconscient. Inconscient qui pour notre survie, réactive ces réseaux face à une situation similaire. En les réactivant, nous attirons donc les personnes ou les événements qui correspondent à notre programmation inconsciente.

N’avez-vous jamais remarqué que les personnes qui se plaignent toujours de situations difficiles ont bien plus de problèmes qu’une personne optimiste. Cela répond à la loi d’attraction.

Dans l’histoire, pour être aimée, Florence avait inconsciemment besoin d’actes violents. Et cela a poussé son compagnon à la violence, alors qu’il n’avait jamais eu d’actes violents.

Cependant, il est souvent difficile de prendre conscience de nos croyances car elles font complètement partie de nous. D’où le besoin de se faire accompagner par un thérapeute pour les identifier et aussi les déprogrammer.

En conclusion, nous sommes les créateurs bien souvent inconscients de ces schémas et nous avons le pouvoir de les changer. Attention, être créateur ne signifie pas être coupable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.