Des outils pour traverser cette période difficile

Mis en avant

Nous sommes tous enfermés dans notre lieu de vie, à l’exception de toutes les personnes qui contribuent à notre mieux-être (personnel soignant, agriculteur, employé dans des magasins alimentaires, …). Un grand merci pour leur dévouement, leur contribution !

Ce confinement est un bon terrain de jeu pour faire ressortir toutes nos blessures, nos schémas lorsque nous sommes en famille. Et cela peut provoquer des tensions importantes.

Si vous êtes seul.e, vous vous retrouvez en face à face avec vous-même, sans aucune échappatoire. En effet, souvent l’ego crée des stratégies telles que travailler beaucoup, sortir souvent, voyager pour éviter ce face-à-face, pour continuer à dominer notre vie sans remise en cause.

Alors, mettez à profit cette période. Je vous propose 2 outils pour cette période difficile : un exercice pour mieux comprendre votre fonctionnement et un outil pour vous recentrer et éviter tout conflit avec vous-même ou les autres.

1/ Un exercice pour mieux comprendre votre fonctionnement : un des outils de base dans cette période difficile.

Depuis son plus jeune âge, nous créons des circuits neuronaux, qui s’impriment dans l’inconscient pour être sans cesse rejouer. Une des 1ères étapes est de les identifier car ces schémas font tellement partie de nous que nous n’en sommes plus conscients. Pour cela, faites pour chaque situation difficile que vous vivez l’exercice suivant.

  1. Choisissez une situation où vous êtes mal, ou vous manquez de confiance en vous qui implique que vous ressentez une forme ou une autre de peur : inquiétude, appréhension, doute, angoisse, etc.
  2. Évaluez maintenant votre niveau de confiance en vous de 0% (aucune confiance) à 100% (certitude absolue).
  3. Dans cette situation, qu’est-ce qui pourrait vous arriver de pire ? Écrivez toutes les réponses qui vous viennent.
  4. Quelle est la croyance limitante derrière cette peur :
  5. Quelles sont les “preuves” sur lesquelles repose cette croyance ? Pour chaque preuve, donnez quelques contre-exemples  montrant que la preuve est soit fausse ou pas toujours vraie.

Preuves                                                                                                    Contre-exemples

  •                                                                                                  
  1. Cherchez une situation d’exception où votre croyance limitante ne s’est pas révélée vraie :
  2. Qu’est-ce qui fait que cette fois-là, la croyance ne s’est pas vérifiée ? Qu’y avait-il de différent ?
  3. Quel élément positif pouvez-vous ressortir de cet événement et qui pourrait nuancer votre croyance limitante pour en faire une croyance ressource ?

2/ Des outils pour cette période difficile : la cohérence cardiaque

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque permet d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler les situations stressantes. Cette technique simple permettrait de réduire aussi la dépression et la tension artérielle. Elle renforce son système immunitaire ce qui est très important durant cette pandémie.

Elle peut être obtenue de plusieurs façons mais la résonance cardiaque (cohérence cardiaque obtenue par la respiration et la règle du 365) est la plus rapide et la plus simple : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes.

Quels sont les bénéfices de cette pratique ?

Lorsque la respiration se fait sur ce rythme, cela stimule le système parasympathique et sympathique. La synchronisation entre les différents systèmes qui gouvernent le corps et l’esprit et mènent vers un nouvel état de fluidité mentale et d’affirmation de soi.

Possédant près de 40 000 neurones ainsi qu’un réseau complexe et dense de neurotransmetteurs, le cœur communique directement avec le cerveau. En agissant sur notre rythme cardiaque via des exercices de respiration, nous avons la possibilité d’envoyer des messages positifs au cerveau.

La pratique de la cohérence cardiaque renforce le système immunitaire. Elle régule la cortisol ce qui permet de diminuer le stress et les conséquences liées à ce stress. Elle induit un état psychologique positif.

La cohérence permet de travailler sur les émotions de base (la peur, la colère, la tristesse, la honte, le dégoût, la joie, la surprise). Les menaces sont perçues moins importantes.

La cohérence cardiaque permet d’accéder à la puissance de l’intelligence du cœur pour élever votre clarté émotionnelle, abaisser vos niveaux de stress et d’anxiété.

En état de cohérence, notre cœur impacte directement notre entourage proche. En effet, l’onde agit sur l’état des autres cœurs qui se mettent eux-mêmes en cohérence. Cela facilite donc la communication et les échanges.

Pour en savoir plus sur la cohérence cardiaque

Comment se pratique la cohérence cardiaque :

Inspirez pendant 5 secondes en visualisant le cœur et expirez pendant 5 secondes en visualisant le cœur soit 6 cycles par minute (respiration fluide par le nez)

Faites des cycles de 3 à 5 minutes, le temps minimum pour synchroniser les différents biorythmes  1 à 3 fois par jour. L’effet principal de la cohérence cardiaque est l’équilibrage et la modulation du cortisol, l’hormone du stress. La séance la plus importante étant celle du lever au moment où la sécrétion de cortisol est la plus importante.

Pratiquer la cohérence cardiaque nécessite un apprentissage régulier et progressif. Trouver une vidéo sur internet pour vous accompagner car l’inspire de 5 secondes peut paraitre long (exemple de vidéo).  L’idée étant de prendre le contrôle de 30 respirations pendant 5 minutes (une respiration = une inspiration et une expiration). Les effets positifs d’un exercice de cohérence cardiaque dure environ 4 heures … alors n’hésitez pas à pratiquer et pratiquer encore et même faire pratiquer vos proches.

Comment déprogrammer vos schémas répétitifs ?

Mis en avant

Pouvez-vous déprogrammer vos schémas répétitifs, vos croyances ? Et oui, bonne nouvelle : tout schéma, toute croyance ou blessure peut être transformé !

En effet, les dernières recherches en neurosciences (étude du système nerveux, du cerveau, des réseaux neuronaux) et en épigénétique (étude de la modification de l’expression des gènes en fonction de l’environnement) le confirment.

Comment déprogrammer les croyances, vos schémas répétitifs : en prendre conscience

Tout d’abord, il est nécessaire d’en prendre conscience. Lorsque vous avez un problème relationnel ou d’ordre matériel, prenons du recul pour se poser les bonnes questions.

  • Pourquoi ai-je attiré cette situation ?
  • A quel schéma cela correspond t-il ? 
  • Quelles situations similaires ai-je vécu une depuis mon enfance ? Pour rappel, nos principaux circuits neuronaux ont été créés dans notre enfance.

Une autre façon d’identifier vos croyances est d’établir une liste de toutes vos peurs. Ces peurs irréelles sont la conséquence de nos croyances.

Vous avez peur d’être rejeté-e, votre croyance peut être « je ne mérite pas d’être aimé-e ». Vous ne voulez pas changer de poste ou d’entreprise, vous croyez inconsciemment que le changement est difficile. Vous avez des problèmes financiers, vous pouvez croire que l’argent, ce n’est pas pour vous, ….

« Tout ce que nous n’aurons pas ramené à la conscience se manifestera dans notre vie comme le destin ou la fatalité  » Carl Gustav Jung

Identifier le bénéfice caché de chaque schéma

La 2ème étape consiste à essayer de trouver un bénéfice caché derrière chaque schéma ou croyance. Une des raisons pour lesquelles les schémas se répètent est qu’inconsciemment, vous retirez un bénéfice plus important que le préjudice subi. Il est donc important de remonter à la conscience ce bénéfice.

Pour illustrer cela, prenons l’histoire de Jérôme qui ne sait pas dire non. Il est fatigué de toujours rendre service chez lui comme au travail. Bien sûr, tout le monde considère Jérôme comme un gentil. Non seulement cela l’épuise, il n’a pas de temps pour lui. Alors, en recherchant le bénéfice caché, Jérôme réalise que s’il ne rend plus service, il n’existe plus. Donc, il a fallu d’abord travaillé sur sa place dans sa vie avant de déprogrammer ce schéma.

Déprogrammer vos schémas répétitifs

Déprogrammer vos schémas répétitifs

En résumé, la partie inconsciente de notre cerveau contient la mémoire de tout ce qui nous est arrivé dans notre vie … même ce que l’on croit avoir oublié. Un véritable disque dur illimité !

Or vous savez qu’il est possible de changer les données d’un disque dur. Pour déprogrammer nos circuits neuronaux inconscients il existe différentes méthodes plus ou moins longues

Transformez-les par vous-même

Vous pouvez le faire seul-e notamment pour des croyances peu impactantes dans votre vie. Après avoir identifié ses croyances ou schémas, les bénéfices inconscients, voici les étapes à faire :

  1. Identifiez et énoncer la nouvelle croyance que vous souhaitez programmer. Par exemple : je suis à la hauteur
  2. Devenez de plus en plus observateur de vos actions (travaillez avec le conscient)
  3. Puis répétez l’énoncé de la nouvelle croyance et mettez en place des actions soit qui installent cette croyance soit qui contredisent la croyance erronée. Attention faites des petits pas. Faites par exemple quelque chose dont vous vous sentez capable de réussir
  4. Enfin pour renforcer la création d’un nouveau circuit : félicitez-vous à chaque réussite.

Faites-vous accompagner par un thérapeute

Si vous n’arrivez pas à le faire par vous-même, faites-vous aider par un ou une thérapeute qui maitrise des méthodes en lien avec l’inconscient comme l’hypnothérapie, l’EFT, l‘EMDR, …

En effet, l’hypnothérapie en vous mettant en état de conscience modifiée agit directement avec votre inconscient et permet de lui donner de nouveaux programmes. D’où les résultats de l’étude menée par American Health Magazine qui démontre que :

Par conséquent, vous pouvez transformer ces programmes inutiles qui vous empêchent d’avoir une vie épanouie, en créant de nouveaux circuits neuronaux. Cependant, cela nécessite également de passer outre son ego qui a peur du changement  et de plus écouter les désirs de son cœur.

Pourquoi nous répétons les mêmes schémas

Mis en avant

Pourquoi nous répétons toujours les mêmes schémas en couple comme dans la vie de tous les jours ?

Et oui, nous répétons souvent les mêmes schémas tout au long de notre vie. N’avez-vous jamais remarqué dans votre entourage une personne qui après avoir quitté son compagnon ou sa compagne, trouve souvent un autre ami-e semblable. Ne vous vous êtes jamais dit : qu’est-ce qui ressemble à son 1er amour ?

C’est le cas de Florence (prénom fictif). Son mari est violent, elle ne peut plus le supporter et part vivre seule. Et quelque temps plus tard, elle rencontre un homme qui est doux, délicat. Elle se met en couple et quelques années plus tard, elle rompt de nouveau. Cet homme l’a battue. Le 2ème compagnon ne comprend même pas ses actes. Que s’est-il passé ?

Enfant, Florence voyait peu son père qui travaillait beaucoup. Lorsqu’il rentrait à la maison, sa mère se plaignait auprès de son mari des bêtises faites par sa fille. Pour avoir la paix rapidement, il donnait une fessée à Florence au lieu de la prendre dans ses bras et lui donner un peu d’amour.

Donc le cerveau de Florence a enregistré par le biais de circuit neuronal, la croyance « l’amour de l’homme = violence ». Inscrit profondément dans son inconscient, ce circuit s’active au contact des hommes au point que son 2ème conjoint qui était profondément gentil s’est mis à la frapper.

Ces schémas correspondent à des circuits neuronaux

Et ces circuits neuronaux – des neurones qui se connectent par des synapses via un signal électromagnétique – se construisent avec les expériences vécues surtout lors de notre enfance.

Bien évidemment Florence est loin d’être seule dans son cas. Effectivement, nous avons tous construit dans notre enfance des circuits neuronaux liés à des croyances dites limitantes. Ces croyances sont créées après des expériences douloureuses comme le cas décrit. Elles proviennent majoritairement des croyances de nos parents. Il suffit d’observer nos croyances et nos comportements par rapport à l’argent.

Nos croyances

95% de nos croyances sont enfouies dans notre inconscient. Inconscient qui pour notre survie, réactive ces réseaux face à une situation similaire. En les réactivant, nous attirons donc les personnes ou les événements qui correspondent à notre programmation inconsciente.

N’avez-vous jamais remarqué que les personnes qui se plaignent toujours de situations difficiles ont bien plus de problèmes qu’une personne optimiste. Cela répond à la loi d’attraction.

Dans l’histoire, pour être aimée, Florence avait inconsciemment besoin d’actes violents. Et cela a poussé son compagnon à la violence, alors qu’il n’avait jamais eu d’actes violents.

Cependant, il est souvent difficile de prendre conscience de nos croyances car elles font complètement partie de nous. D’où le besoin de se faire accompagner par un thérapeute pour les identifier et aussi les déprogrammer.

En conclusion, nous sommes les créateurs bien souvent inconscients de ces schémas et nous avons le pouvoir de les changer. Attention, être créateur ne signifie pas être coupable.

Mal-être au travail : quelles solutions ?

La souffrance au travail ne cesse d’augmenter. Ce mal-être n’épargne aucune population au travail, de l’employé au cadre, de la petite entreprise au grand groupe.

Le mal-être au travail provient de sources différentes.

Il peut venir du harcèlement moral ou de la pression souvent lié à une surcharge de travail. La recherche de performance à tout prix peut également être source de stress.

Les conditions de travail influent sur la Qualité de Vie au Travail. Aujourd’hui, les espaces ouverts peuvent être source de pollution sonore et de tension.

Une mauvaise communication entre les membres d’une même équipe ou un manque de coopération ne permet pas aux personnes de s’épanouir dans son travail.

Un autre facteur important dans cette souffrance au travail est lié à la perte de sens. Les salariés ne comprennent pas l’utilité de leur travail ou leurs objectifs, ils manquent de reconnaissance de la part de leur hiérarchie.

Quelles sont les solutions pour une personne en souffrance ?

Vous allez au travail démotivé-e, vous êtes fatigué-e, vos relations avec les collègues sont tendues, …  n’attendez pas d’être en burn-out.

Identifiez la source de ce mal-être

La 1ère étape est d’identifier la source du stress. Qu’est-ce qui me fait souffrir dans mon travail ? L’autre étant un miroir de soi, des personnes de confiance peuvent également vous aider à mieux comprendre ce qui ne va pas.

Si cela concerne une surcharge de travail, il est important de savoir poser ses limites. Apprendre à dire non n’est pas toujours facile. Pour être écouté, énoncez d’abord les faits ensuite, parlez de vous, vos ressentis et enfin essayez de trouver avec votre manager ou vos collègues des solutions.

Alors se respecter et se faire respecter sont donc des clés vers un mieux-être.

Si cette souffrance provient du leader, de son manque de compétences en termes de management, n’hésitez pas à en faire part au service des Ressources Humaines. Aujourd’hui les DRH sont sensibles au problème de burn-out. L’étude de Mozart Consulting prouve que ce mal-être coûte environ 12 600€ par salarié et par an.

Ce mal-être vient souvent de notre enfance

Cependant, le mal-être au travail est dans beaucoup de cas liée à un problème plus profond provenant de nos schémas limitants et inconscients. Enfant, vous avez inconsciemment inscrit plein de croyances, comme par exemple : vous n’étiez pas à hauteur car vous n’avez pas su retenir votre père suite à un divorce. Vous avez aussi pu enregistrer que vous étiez nul-le car vous avez eu une mauvaise note ou que vous avez raté quelque chose. Ou encore que vous ne méritiez pas d’être aimé-e.

De plus, toutes ces croyances limitantes sont inconscientes. Elles sont réactivées à tout moment et le travail constitue un bon terrain de jeu pour être répétées.

Donc une des solutions est de déprogrammer ce qui est appelé circuits neuronaux, les schémas répétitifs enregistrés dans notre inconscient. Parmi les méthodes thérapeutiques, l’Hypnose Humaniste est une méthode efficace car elle travaille directement avec l’inconscient tout en restant conscient. Lors d’une étude à grande échelle, le magazine American Health démontre que l’hypnothérapie apporte 93% d’amélioration après seulement 6 séances. Alors si votre entreprise ne peut pas vous aider, osez aller voir un thérapeute pour vous accompagner vers un mieux-être.

Osez vous faire accompagner vers un mieux-être

La loi d’attraction : quelles sont ses limites

La loi d’attraction pourrait se résumer simplement à « tout semblable attire son semblable ». Cette loi fait rêver et apporte également des déceptions.

Pourquoi ne fonctionne-t-elle pas pour vous

Il y a 3 principales raisons à cela :

  1. Vous n’y croyez pas. Vous demandez quelque chose et en parallèle, vous vous demandez si vous le méritez ou comment cela peut se passer. Donc d’un côté, vous envoyez une certaine énergie avec une information précise et de l’autre côté, vous ressentez le contraire. Cela agit comme 2 phases opposées et donc s’annule.
  2. Ce n’est pas le bon moment. Vous posez une intention et l’Univers attend la meilleure occasion pour présenter sa réalisation.
  3. La dernière raison et pas la moindre est que vous avez un schéma ou un blocage encore plus fort que votre intention.

Pour illustrer ce dernier point, prenons un exemple facile autour de l’argent. Vous souhaitez changer de travail et inspirer à un nouveau poste bien rémunéré. Cependant, vos parents vous ont toujours dit que l’argent était difficile à gagner ou que l’argent était pour les riches, pas pour vous. Cette croyance provenant de vos proches est beaucoup plus forte car profondément inscrite dans votre inconscient, que votre intention.

Et dans notre champ, nous émanons tout ce que nous pensons, ce que nous croyons, toutes nos blessures, nos peurs.

La Loi d’attraction

Nos 50 milliards de cellules vibrent et émettent des fréquences vibratoires liées à nos pensées, nos croyances. … tout ce qui vibre à la même fréquence est attiré par votre vibration. Nous allons donc attirer à nous les situations correspondant à nos croyances. Tout comme un poste de radio, si vous souhaitez vous relâcher, vous reposer, vous ne choisissez pas une station qui diffuse de la techno, vous sélectionnerez une station de musique relaxante ou classique. Donc si vous avez des pensées de colère, d’injustice, vous n’attirerez pas la paix.

Si inconsciemment, vous avez inscrit que vous ne méritez pas d’être aimé-e parce que enfant, vos parents très occupés ne prenaient pas le temps de montrer leur amour, alors vous attirerez encore et encore des compagnons qui soit ne sauront pas vous aimer, soit qui vous laisseront.

Ces exemples sont très nombreux et ce sont eux qui sont pour nous sources de souffrance.

Que faut-il faire alors ?

Comme un ordinateur dans lequel nous avons mis un logiciel inadéquat, il faut simplement changer le programme inscrit dans cet inconscient.

La déprogrammation commence par une prise de conscience, sachant que nous sommes gérés à 95% par l’inconscient. Ensuite pour apporter un autre programme, il est important de commencer à « jouer » ce nouveau scénario (j’ai le droit à l’argent, je mérite d’être aimé, je suis à la hauteur, je réussis, …) par de petits actes tout en répétant les phrases correspondantes.

Lorsque la croyance ou la blessure est fortement ancrée, il est utile d’avoir recours à un thérapeute qui maitrise des outils de déprogrammation efficaces tels que l’hypnose humaniste, l’EFT, la méthode DECEMO, la kinésiologie, …

Et pour conclure, nous pourrions dire que plus vous faites un travail sur vous pour déprogrammer tous les schémas inconscients, plus la loi d’attraction sera efficace car il n’y aura que peu d’obstacles à sa réalisation.

L’incroyable pouvoir de la pensée

La matière n’est qu’un condensé d’énergie, chaque être vivant et objets inanimés sont composés d’énergies. La physique quantique nous prouve que tout est énergie vibrante.

Le Centre Européen de Recherche Nucléaire a dit

« Ce qui nous paraît être de la matière solide n’est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu’elle nous donne une impression de solidité. Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s’arrête, il n’y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l’énergie informatisée en action. »

Tout dans l’univers n’est fait que d’énergie qui vibre à des fréquences différentes.

Une pensée émet une onde énergétique qui se projette à travers l’univers. Les pensées sont une forme d’émission de bio-photons – particules de lumière porteuses d’énergie. Elles créent une énergie qui émane de nous en permanence. Le cerveau est un émetteur et un récepteur de fréquences. Les pensées sont les cordes vocales de notre cerveau.Pensées croyances

Chaque pensée que je conçois, prend vie et forme.

Avec vos pensées, vous créez votre réalité, votre vie.

Chaque pensée libère une pulsation et émet une fréquence – laquelle attire à elle une fréquence semblable. En étant optimiste, positif, nous attirons le positif et vice versa.

Tout semblable attire son semblable.

“Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous somme, résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde” Bouddha

Vous souhaitez vous créer une vie épanouie, prendre le contrôle de votre vie, commencez par prendre le contrôle de nos pensées. Comment ? Tout d’abord devenez conscient, observateur du flux de ses pensées notamment les négatives, en les remplaçant par des pensées positives.

Facebook

Des clés pour une vie épanouie

Vous souhaitez devenir créateur de votre vie et ne plus la subir ! Voici donc quelques clés pour se créer une vie épanouie.

Maitrisez vos pensées 

Tout d’abord, il est important de prendre conscience de nos pensées : pour cela, nous devons prendre l’attitude du témoin silencieux et observer nos pensées. Ensuite nous pouvons identifier leur source : est-ce des peurs ou des croyances inconscientes. Après ce travail d’observation, vous devez apprendre à remplacer les pensées négatives par des pensées ou des images positives. La grande leçon de toute une vie est donc d’apprendre à diriger ses pensées dans une direction positive. Sinon vous restez coincés dans la cage de votre propre fabrication, souvent une vie médiocre aux réalisations médiocres avec quelques petits moments de bonheur fugaces. Avec de la discipline, vous pouvez changer vos pensées, vos croyances pour devenir créateur de votre vie !

Transformez vos croyances limitantes.

Ces croyances sont une pensée racine à laquelle vous croyez et qui bien sûr vous limitent dans votre vie comme par exemple « je suis bête » « l’argent, c’est pour les riches », « je ne suis pas à la hauteur »,…. Elles vous manipulent et sont de véritables freins car vous êtes habitués à elles. C’est en prenant conscience de vos paroles, de vos jugements que vous pouvez les déceler. Une des clés pour s’en libérer est d’arrêter de s’identifier à elles et de poser des actes qui prouvent le contraire.

Passez commande

ou autrement dit utiliser le pouvoir de l’intention. L’intention est le résultat attendu. C’est penser avec force à votre désir. Le fait d’orienter vos pensées vers un objectif précis produit une énergie assez puissante pour transformer la réalité physique. Il suffit pour cela de formuler de façon claire, positive avec gratitude votre souhait, votre désir comme si le résultat était déjà là.

Ayez une confiance absolue

Douter, c’est émettre des objectifs négatifs. Donc une fois l’intention posée, la clé de la réussite est une croyance à 100% en sa réalisation. C’est comme au restaurant, lorsque vous commandez un plat, vous attendez à ce qu’il nous soit apporté … vous n’allez pas à la cuisine pour savoir comment il a été préparé. Ne pensez donc pas au « comment », faites confiance en la Vie.

Toute votre vie est le reflet de vos pensées, vos croyances, vos émotions. Vous attirez donc les événements, les relations qui sont en résonance avec elles. Donc pour se créer une vie en résonance avec vos souhaits profonds, apprenez à identifier vos pensées ou croyances parasites et les remplacer petit à petit par des pensées ou croyances constructives. Puis en concentrant vos pensées sur un souhait avec une croyance totale en sa réalisation, vous attirerez les circonstances. Ce souhait se réalisera et vous deviendrez créateur de votre vie !

Transurfing, une nouvelle approche de réalisation personnelle

Le concept « Transurfing » est apparu d’une manière fulgurante à un physicien visionnaire russe, Vadim Zeland. Ce modèle révolutionnaire a changé la vie de millions de lecteurs dans le monde.

Vadim Zeland a développé son approche dans des livres nommés Transurfing (6 tomes dont 5 traduits à ce jour, en français). L’objectif de ces livres est de nous délivrer des techniques pour nous permettre de réaliser nos objectifs sans lutter : nous obtenons ce que nous voulons sans aucun effort.

Basé sur les principes de la physique quantique, ce modèle réunit les représentations les plus récentes sur l’homme et ses capacités à influencer sa vie d’un point de vue personnel ou professionnel. Transurfing est une méthode efficace pour créer des circonstances, des événements apparemment impossibles et pour prendre le contrôle sur sa vie.

Une des idées innovantes est ce qui est nommée « l’espace des variante » qui peut être comparé à une matrice énergétique au sein de laquelle se crée notre réalité commune et individuelle. L’énergie de nos pensées matérialise notre réalité dans des « secteurs » de cet espace. Nous pouvons choisir le secteur de vie (ou ligne de vie) sur lequel aller tout comme dans un supermarché où nous pouvons choisir ce que nous désirons.

Autre principe révolutionnaire est la traduction à notre quotidien de la  « dualité onde-particule », principe selon lequel tous les objets présentent simultanément des propriétés d’onde et de particule, selon si nous sommes observateurs. Nous apprenons ainsi à être observateur de notre vie, non seulement pour en être conscient, mais pour pouvoir changer sa manifestation.

Transurfing nous propose de se libérer des balanciers ou inconscient collectif. En effet, lorsque des groupes de gens pensent dans la même direction ils créent de l’énergie, autrement dit des structures informationnelles ou des balanciers (comme une pendule). Ces structures commencent à se développer indépendamment et assujettissent les gens à leurs lois. Les gens ne réalisent pas qu’ils agissent à contre cœur pour les intérêts de ces balanciers.

Vadim Zeland se fait l’avocat pour taire notre mental et faire place à sa propre intuition afin de trouver l’unité « âme-esprit ». Notre petite voix a accès au champ d’information et sait ce qui est bon pour nous.

Le concept Transurfing nous permet de surfer sur la vague du succès tout au long de notre vie.